Le Rottweiler

Posted on Posted in Chiens dangereux

Le Rottweiler, un chien qui fait peur

Le Rottweiler fait peur dans l’esprit collectif à cause de sa réputation de « chien dangereux ». Cet héritage est principalement dû à certains détenteurs irresponsables maltraitants qui achètent puis élèvent cette race de chiens dans la cruauté dans le but de le transformer en un « chien tueur ».
Cette notoriété en fait un « chien méchant », le Rottweiler est interdit dans certains Cantons Suisse, notamment dans le Valais.
 
Le Rottweiler, un chien de combat réputé dangereux et agressif

Origines du Rottweiler

Le Rottweiler est considéré comme l’une des plus anciennes races canine. Son origine primaire remonte au-delà de l’époque romaine, comme pour tous les molossoïdes, ce chien à pour ancêtre commun le Mâtin Tibétain.
L’aïeul du Rottweiler, le Mâtin, était utilisé par les romains comme chien de garde pour protéger les troupes et pour mener le bétail destiné à nourrir les légionnaires durant les campagnes militaires.

Il traversa les Alpes avec les légions romaines qui installèrent leurs garnisons à « Arae Flaviae », cité de Empire Romain Germanique fondée sous l’empereur Vespasien en l’an 73 de notre ère. C’est durant la deuxième partie du Moyen Âge que la ville médiévale Rotuvila, anciennement « Arae Flaviae », devient Rotwil, puis plus tard Rottweil. La ville Allemande se situe à env. 90km au Sud-Ouest de Stuttgart dans la région du Wurtemberg.

Vers la fin du Moyen Âge, l’ancêtre du Rottweiler fait office de Bouvier et trouve le nom de Metzgerhund (traduit par: chien de boucher) car à l’époque il accompagne justement les bouchers, il a pour tâche de mener et garder les bœufs.

Avec le temps la race s’affine et devient plus harmonieuse et c’est seulement vers à la fin du 19em siècle qu’apparaît le nom de Rottweiler ou Bouvier Allemand.

Puis au début du XXe siècle, différentes races ont été utilisées dans les fermes, par l’armée et les services de police, particulièrement bien adaptées pour cette dernière fonction, le Rottweiler fut officiellement reconnu comme chien policier en 1910.

Caractéristiques du Rottweiler

  • chien de type molossoïde
  • solide, au corps bien musclé, ni pesant ni léger mais bien proportionné
  • Il suggère force, endurance et souplesse
  • de taille moyenne à grande, 61 à 68 cm pour les mâles et de 56 à 63 cm pour les femelles
  • son poids moyen est de 50 kg pour les mâles et de 42 kg pour les femelles
  • le sous-poil ne doit pas dépasser le poil de couverture qui est de longueur moyenne, dur au toucher, lisse et bien serré contre le corps
  • la robe de ce chien est noire, avec des marques feu bien délimitées d’un ton brun-fauve soutenu sur les joues, les yeux, le museau, la partie inférieure du cou, sur le poitrail, la partie interne des membres et en dessous de la racine de la queue
Personnalité et tempérament du Rottweiler

Ce chien est un bon compagnon bien adapté à la vie famille, il est tolérant avec les enfants à condition que ces derniers le traite avec justesse. Les parents doivent donc également éduquer leurs enfants sur la manière dont il va falloir se conduire avec cet animal. Le Rottweiler est un excellent de chien de garde ou de sécurité. Il est travailleur et courageux.

Comme pour la majorité les chiens de travail, le chiot Rottweiler doit dès le début apprendre à rester et garder sa place hiérarchique de chien dans la famille, de fait, il doit être activement impliqué dans le processus d’éducation de plus il a besoin d’être dirigé d’une main ferme et sûre sans pour autant être brusqué.
Sa sociabilisation est cruciale, il doit être exposé à tous les événements d’une journée normale pour un chiot, les ambiances et les situations stressantes non naturelles sont à éviter.

L’apprentissage des bases dès le plus jeune âge, l’éducation régulière et le suivie vous aidera à faire de cet animal, un chien équilibré, sain d’esprit ayant un comportement adéquat et sans risques pour le détenteur lors d’une situation imprévue ou exceptionnelle, il faut jamais minimiser l’éducation du Rottweiler.

Le détenteur idéal pour ce chien est une personne bien dans sa tête avec deux pieds sur terre, responsable, autoritaire et équilibrée, qui sait ce qu’il veut, active et forme, qui connaît et comprend bien le comportement de cette race de chiens, qui souhaite éduquer son Rottweiler en lui consacrant du temps.

Maladies du Rottweiler

Malgré son aspect robuste la race est touchée par des problèmes de dysplasie, des troubles osseux et l’entropion (enroulement des paupières vers l’intérieur).

Retour à la liste des chiens interdits en Valais