Régime BARF pour chiens

Posted on Posted in Actualités, Culture, Formations

Une nourriture naturelle et saine pour les chiens

Il y a quelques mois, l’Association suisse pour la médecine des petits animaux a édité une position sur les régimes BARF. Ces régimes concernent essentiellement des propriétaires de chiens souhaitant donner à leur animal une nourriture naturelle et saine.
L’alimentation crue pour chiens et chats, dite «BARF» (biologically appropriate raw feeding), se compose essentiellement de 70 à 90% de viande, d’abats et d’os crus, de 10 à 25% de légumes et de fruits et, dans certains cas, de 20 à 25% de glucides cuits ou en flocons («semi-BARF»).

Ainsi composées, les rations BARF sont riches en protéines et en graisses, ce qui n’est pas forcément optimal. La teneur en gros éléments est supérieure aux besoins, notamment en raison des os.
Cette méthode d’alimentation développée par un vétérinaire australien, Ian Billinghurst, il y a une cinquantaine d’années, se réfère aux ancêtres du chien. Les loups et les chiens sauvages mangent la viande, les os, les abats et le contenu gastrique de leurs proies, y compris les herbes, végétaux et baies. Il ne faut pas oublier qu’environ 10% des nutriments, vitamines et minéraux des chiens sauvages d’aujourd’hui sont couverts par les excréments d’autres animaux.

Régime BARF pour chiens et chats

Au néolithique les chiens mangeaient nos déchets

Toutefois au néolithique les chiens se nourrissaient de nos déchets et se sont mis à digérer les glucides par sélection génétique, contrairement aux loups. Nos chiens modernes peuvent digérer les glucides (principalement à l’aide de l’enzyme appelée amylase) de manière efficace. Les chiens ne sont plus des loups!

Les propriétaires peuvent composer ces rations avec des ingrédients frais. Mais le plus souvent, des produits surgelés et des ingrédients secs (carottes, betteraves) sont achetés. Il existe aussi des mélanges prêts à l’emploi, qui sont vendus sous forme de ration complète ou comme complément.
Ces régimes sont appétissants. L’animal prend plus de temps pour manger. Ils généreraient moins de tartre dentaire, amélioreraient le pelage, entre autres avantages. Le contrôle de la nature et de la provenance des composants est réel.
Cependant les rations crues favorisent la transmission de bactéries ou de parasites aux animaux et à leurs maîtres (salmonelles ou campylobacter très fréquemment retrouvés, les volailles crues et notamment le poulet devraient être proscrits).

Veiller à la qualité de la nourriture pour les chiens

Une étude menée en Allemagne a montré que 60% des rations présentent de graves lacunes en termes de composition: quantité de calcium et rapport calcium/phosphore inadéquats, apport insuffisant en certains minéraux (iode, zinc, cuivre) et vitamines (A et D). Cela se retrouve dans les emballages commerciaux de nourriture BARF.
Lors de l’achat des aliments (en particulier les mélanges BARF prêts à l’emploi), il faut suivre les instructions du fabricant et s’assurer de la qualité. Concernant les produits congelés, il faut veiller à ce que la chaîne du froid soit maintenue et vérifier les emballages.

A la maison, le stockage et le refroidissement doivent être adéquats. Une fois décongelés, les produits ne doivent pas être recongelés.
Se laver les mains avant et après la préparation des aliments crus et veiller à l’hygiène du matériel.
Ce choix d’alimentation génère une lourde intendance!

Les animaux en croissance, les animaux âgés ou malades ne devraient pas être nourris avec une nourriture crue.
Nous recommandons vivement une consultation nutritionnelle sérieuse.
L’alimentation crue peut être saine et équilibrée; malheureusement ce n’est souvent pas le cas et cette dernière n’est pas adaptée à tous les animaux.

Source papier : Journal valaisan Le Nouvelliste Publié le 22 novembre 2021.

À propos de l'auteur-e
Yves Charlot, médecin vétérinaire.

Ma page Facebook : École d'éducation canine Messerknecht.