Bull Terrier

Posted on Posted in Chiens dangereux

Le Bull Terrier n’est plus un chien de combat

Le Bull Terrier rejoint la liste des chiens dangereux interdits dans le canton du Valais.
 
Le Bull Terrier (ou English Bull Terrier) est un chien d’origine anglaise, appartenant au 3eme groupe des races de chiens de la Fédération cynologique internationale. Le Bull Terrier fait partie du groupe des Terriers et non à celui des molosses.
 
Créé à l’origine comme chien de combat, il est aujourd’hui davantage apprécié comme chien de compagnie. C’est la seule race de chien à tête ovoïde ce qui lui confère un attrait esthétique particulier. Il existe deux races distinctes : le Bull Terrier Standard et le Bull Terrier Miniature, ce dernier ne devant pas excéder 35,5 cm au garrot.
 
Le Bull Terrier - Chien interdit en Valais

Origine du Bull Terrier

Le Bull Terrier fut créé en Angleterre, au 18eme siècle, par le croisement entre le Bulldog Anglais et le White English Terrier, un chien de chasse de type lévrier, aujourd’hui disparu, s’apparentant au Greyhound. Du sang de Dalmatien et de Staffordshire Bull Terrier ont aussi été utilisés pour des « retrempes » afin d’obtenir certaines caractéristiques d’élégance et de couleurs de robes.
 
Il commença sa carrière comme chien de combat. En effet, il a durant un temps combattu des animaux sauvages ou domestiques, ours, taureaux ou équidés. En 1835, suite au développement du nombre de ces combats, le Parlement britannique a interdit les combats entre animaux, ce qui a marqué le déclin de cette race.
 
Cependant, des rencontres clandestines existaient toujours, n’opposant plus que des chiens entre eux, mais le Bull Terrier actuel n’est plus utilisé depuis longtemps pour les combats car la sélection de cette race n’est plus faite dans ce sens depuis la fin du 18eme siècle.

Caractère et éducation du Bull Terrier

Le Bull Terrier actuel ne présente plus les caractéristiques pour lesquelles il a été créé au 18eme siècle; plus de 60 ans de sélection rigoureuse par les éleveurs l’ont rendu bien plus apte à la vie domestique et en ont fait un admirable chien de compagnie.
 
Il peut être brusque à cause de sa puissante musculature et de son physique compact, mais il est très jovial avec les gens, spécialement avec les enfants quand une sociabilisation et une éducation ont été faites en ce sens. De ses ancêtres Terriers, il a gardé ce caractère têtu tellement représentatif de la race.

Le Bull Terrier, un chien sociable et joueur

Le Bull Terrier est un chien très sociable, il voue une admiration sans borne à son maître, aux membres de la famille. Cet attachement s’applique aux humains en général, ce qui en fait un bien piètre gardien. Un des trait de caractère très marqué du Bull Terrier est son grand dévouement à l’humain et particulièrement avec les enfants.
 
Dynamique et joueur, il a besoin de vraies promenades et de séances de jeu pour s’épanouir et se dépenser. La solitude, l’ennui et l’inactivité lui sont difficilement supportables et le rendent destructeur. Il est fortement conseillé de l’amener en club d’éducation le plus tôt possible afin de le sociabiliser et de transformer les séances de travail en amusement. Le Bull Terrier est susceptible d’avoir la fiabilité nécessaire pour le dressage au mordant, mais celui ci ne fait pas partie des races autorisées pour cette discipline.

Le Bull Terrier, un chien aux mâchoires trop puissantes pour le mordant

Le Bull Terrier à une « très grande puissance de mâchoire ». Dans le passé il était utilisé pour mettre à terre et maintenir des animaux, tel que des équidés ou des taureaux, pendants l’abattage…et même des ours dans certains cas.
 
Le Bull Terrier possède beaucoup trop puissance pour être utilisé au mordant et ce n’est pas sa force qui est problématique, mais une dégénérescence mentale, une tare similaire touche également le Staffordshire Bull Terrier.
 
En effet durant un exercice de mordant, un Staffordshire Bull Terrier ou un Bull Terrier, peut entrer dans un état de surexcitation tel qu’il devient incontrôlable et dangereux au point de se retourner contre l’homme d’attaque lors de l’entrainement au mordant et dans certains le blesser grièvement.
Le Bull Terrier lâchera prise et ouvrira sa puissante mâchoire qu’une fois l’excitation retombée.
Il est donc fortement déconseillé aux novices de pratiquer l’exercice du mordant avec l’une ou l’autre de ces races de chiens.
 
Le Bull Terrier est en revanche parfaitement adapté pour être éduqué à l’« agility » (sport canin), des comportements de chasseurs instinctifs de rats, hérissons, blaireaux, ragondins et autres peuvent être présents chez certains individus.
 
En savoir plus sur la race Bull Terrier
 
Source: https://fr.wikipedia.org/